Woman

Léna

Publié il y a plus d'un an

Adolescence et hypersensibilité

Bonjour,
Je viens de découvrir ce site et il m'a permis de me comprendre un peu mieux. Je vais vous raconter tout les petits détails qui me font me sentir différente depuis toujours, j'espère que cela pourra vous faire sentir moins seule, car personnellement je me sens beaucoup moins seule et "étrange" depuis que j'ai lu des témoignages.
Je m'appelle Léna, je suis adolescente et hypersensible/hyperémotive.
C'est dur de vivre avec car les gens qui m'entourent aussi bien mes amis que mes professeurs ne comprennent pas mes réactions.
Je suis très "consciente" de l'impact de la moindre petite chose. Je sais, pour l'avoir expérimenté, qu'un seul mot, un seul geste peut changer le court de la vie de quelqu'un.
Je suis extrêmement sensible aux critiques même si celles ci sont positives.
Je pleure très souvent, trop souvent me disent les gens. Et ce pour des petites choses qui paraissent insignifiante aux yeux du monde.
Régulièrement, je me sens extérieure à mon corps. Pour m'expliquer je vais vous raconter une anecdote. Il y a peu lors d'une soirée j'étais avec mon groupe d'amis que j'adore, tout allais pour le mieux on s'amusait vraiment. Et tout à coup je me suis senti comme détachée de mon corps, comme si j'observais la scène de plus loin et que je n'y participais pas. Je me suis dis que la vie étais imprévisible et que je devais profiter de ce moment de bonheur avec eux, mais j'avais beaucoup de mal à "revenir avec eux".
Je ne suis pas hyperactive mais je ne peux pas rester sans rien faire. Je suis toujours en train de lire, de regarder des vidéos, des films ou des séries, de faire du sport. Lorsque je ne fais rien, le soir dans mon lit par exemple, j'ai l'impression que mon cerveau surchauffe et je me mets à imaginer trop de scénario.
Pour en revenir à la lecture ou aux films/séries j'y suis vraiment accro et ce depuis toute petite. Je m'évade à travers l'histoire des personnages et lorsqu'ils ont un problème je me sens extrêmement concernée comme s'il s'agissait de membres de ma famille. Ne parlons même pas du moment où l'histoire se termine, j'ai l'impression qu'une partie de moi reste avec eux.
Enfin le dernier point que je me dois d'aborder, c'est la sensation de ne pas être à ma place. J'ai toujours eu cette impression de ne pas être légitime, de ne pas mériter mes amis, ma famille. J'ai l'impression de ne jamais être à la hauteur de leurs espérances.
Voilà je vous ai dis tout ce qui est "négatif" à propos de mon hypersensibilité/hyperémotivité, maintenant voilà le positif.
Je suis jeune, en bonne santé. J'ai une famille et des amis en or.
Je ressens les choses exagérément mais j'ai décidé d'arrêter de le subir et plutôt d'en faire une force.
En effet ma sensibilité accrue me permet de comprendre d'instinct ce que les gens n'exprime pas. Et avec cette chance et ce pouvoir je peux aider mon entourage.
J'espère un jour réussir à mieux contrôler mon hyperémotivité mais en attendant je vous le dis: soyez fier de qui vous êtes et de votre différence.
Notre hypersensibilité nous rend unique et il s'agit d'une force.
Bonne journée
Léna