Anonymous

Anonyme

Publié il y a environ un an

envahie

c'est seulement depuis quelque temps, grâce à une collègue elle-même hypersensible et très penchée psycho que j'ai mis un mot sur ce que je ressens, ces ressentis, ces sentiments, ces vérités qui m'envahissent au quotidien....j'avais plutôt tendance à essayer de camoufler cet excès de sensibilité, me trouvant plutôt pénible de ne pas pouvoir m'empêcher de ressentir, de tirer des conclusions sur les personnes avec lesquelles je discute tout simplement (entourage familial, professionnel...). J'ai 42 ans, mère de 2 enfants en bas âge, vivant en couple, comme d'autres témoignages je peux ressentir de l'étouffement en famille, j'ai besoin de mes moments de solitude pour me ressourcer en écoutant de la musique par exemple, en allant courir en solo. Même si d'apparence j'ai tout pour être heureuse, boulot stable, un compagnon aimant, je ressens l'ennui, des "vraies conversations" me manquent...De plus mon équilibre est fragile et je dois toujours lutter pour le stabiliser, car il est vite contrarié par des conversations avec autrui, ce que j'en ai ressenti...J'ai besoin de vivre les événements passionnément et j'ai peur en même temps de souffrir. Et je sais maintenant que je fais le choix de partager ma vie avec une personne émotivement stable, juste par sécurité.
Par contre, grâce à cette collègue qui m'a ouvert les yeux, j'ai décidé d'accepter ce que je suis, je lis beaucoup d'articles parlant d'hypersensibilité et de suivre les conseils afin de mieux vivre, et de faire de cette sensibilité d'en faire un atout.