Anonymous

Anonyme

Publié il y a 3 mois

Mon approche de l'hypersensibilité

Petit point sur mon parcours d'hypersensible.

J'ai 24 ans, je suis créative, ouverte d'esprit, emphatique et sociable.

Je fais partie des hypersensibles extravertis, je suis joviale, souriante, bonne vivante, j'ai beaucoup d'amis mais pourtant il y a des moments ou rien ne va. J'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un traumatisme refoulé, je me suis repassée maintes et maintes fois le film de mon enfance dans ma tête en m'attachant à des détails. Je penses trop et ça me rend malheureuse.

En amitié c'est déjà compliqué...
Mes amis proches et ma famille savent que je suis très sensible mais me rapprochent d'être trop fortement touchée par de petits riens : un mot maladroit, un ton un peu sec, un reproche dissimulé par de l'humour ou un regard insistant. Pour eux, ça n'a pas d'importance. Malgré le fait qu'ils m'aiment, je sens qu'ils ont du mal à me comprendre et me mettent dans la case des personnes compliquées.

Côté amour c'est la cata...
Je me lance à corps perdu et souvent à tord dans des relations qui ne m'apporte rien et suis déçue de voir que l'autre ne me comprendra jamais. Plus jeune j'avais tendance à "fermer ma gueule" devant des mecs qui m'imposaient leurs choix et leurs limites dans la relation simplement par peur d'être en conflit ou de décevoir. Aujourd'hui ça va mieux mais j'ai conscience que c'est un trait de caractère qui peut être difficile à gérer en couple. Mes réactions "excessives" perturbent, mes sentiments exacerbés fatiguent...
J'ai aussi souvent interprété à tord des "signes" amoureux de la part de garçons qui n'étaient finalement pas sincères ou simplement déséquilibrés et perdus. Qui essayaient souvent eux-mêmes de se convaincre qu'ils m'aimaient.

Je prends de la maturité mais j'ai encore du mal à canaliser mes émotions parfois et à ne pas culpabiliser quand je me vois réagir comme une gamine pénible avec ceux que j'aime. J'ai conscience que je suis difficile à vivre pour mes proches parce que j'ai beaucoup d'exigences avec eux. J'attends des autres ce que je suis prête à faire pour eux mais ce n'est pas évident pour la plupart des gens. Exemple simple : j'accours quand une amie a besoin de moi mais quand ce n'est pas possible à l'inverse (même pour une raison valable) je le prends très mal et ne l'oublie jamais vraiment.

Bref, voilà cinq points sur lesquels il est essentiel de travailler et dont j'ai pris conscience :
1- Accepter que les autres puissent penser différemment de nous
2- Accepter que les autres puissent faire des erreurs/nous décevoir
3- Accepter qu'on puisse faire des erreurs/échouer
4- S'exprimer, parler de nos émotions
5- Faire en sorte d'être dans un environnement dans lequel on se sente bien (au moins de temps en temps)

Tout ça m'aide à mieux me gérer personnellement, à mieux réagir à des situations dans lesquelles il y a quelques années, mes émotions auraient pris le dessus.

Courage à tous <3