Woman

Lynn31

Publié il y a 9 jours

Une autre hypersensible anémiée...

C'est le témoignage très touchant d'une femme sur lequel je suis par hasard tombée qui m'a poussée à venir à mon tour raconter mon histoire. A toi qui a écrit cet article il y a maintenant 3 ans, sache que tu n'es pas seule à vivre ça.
Comme toi, je suis hypersensible et anémiée depuis l'âge de 15 ans. J'en ai 31 aujourd'hui et je suis dans une phase de ma vie très compliquée où s'entremêlent des tas d'émotions, des peurs et des angoisses mais également, ce manque de fer qui prend de plus en plus d'ampleur dans ma vie.

Jusqu'alors, j'oscillais entre 10 et 15... Et là, ce soir, je lis le résultat de mes analyses : je tombe à 9 et c'est la crise. Ah oui, étant hypersensible et réceptive à la moindre douleur ou réaction physique bizarre, je fais des crises de panique assez souvent mais ça, je pense que beaucoup d'entre vous connaissez...

Bref, c'est la crise. Je panique et par réflexe, je contacte l'infirmière de famille qui a une expérience en manque de fer et qui m'explique que je suis dans la limite. Une perfusion serait alors bienvenue et ça tombe bien car les médicaments, je ne les tolère pas du tout. Le hic, c'est que mon médecin ne m'a jamais autorisée à faire une perf... Pour lui, peut-être faut-il tomber dans le coma pour être enfin perfusé (enfin, si on en sort vivant). J'apprécie mon docteur mais là, ma santé est tout de même en jeu. J'ai donc décidé de me tourner vers un autre médecin, résultats d'analyse en main, afin de trouver conseils et réconfort. J'attends son retour pour le voir la semaine prochaine.

Cette année a été particulièrement éprouvante et intense, émotionnellement et physiquement parlant et j'ai du faire face à de nombreux coups durs. Au boulot, surtout... Du coup, ma fragilité en a pris un coup alors quand je vois que mon corps s'épuise à petit feu, je me demande quand est-ce que je verrai enfin le bout de tout ça. Me réveiller en forme, avoir le sourire, la niaque, la force de vivre, quoi ! Et bien non, cette fatigue me pèse, m'épuise, me fait pleurer. A 31 ans, j'ai l'impression d'en avoir 90 et d'être en fin de vie. Je n'arrive même pas à profiter des plaisirs simples comme prendre un verre avec des collègues.
Quant à mon hypersensibilité, j'apprends à l'accepter, à l'apprivoiser car elle fait partie de moi. Ce n'est ni une maladie, ni un défaut. C'est un trait de ma personnalité que je dois assumer pleinement... Même si c'est fatiguant !

L'avenir me fait peur mais mon instinct de survie fait que j'ai envie de m'accrocher et de tout faire pour m'en sortir. Nous sommes tellement nombreux à être anémiés et ou hypersensibles, plus qu'on ne le croit alors nous devons nous soutenir. Il le faut ! Je pense que ce n'est pas une fatalité et tant qu'il existe des solutions, il faut les saisir. J'ai eu un parcours de vie tellement difficile, je suis passée par des épreuves que je ne pensais jamais surmonter et pourtant... Alors non, je n'ai pas fait tous ces efforts en vain, je dois me battre pour vivre heureuse et en bonne santé.

Et c'est ce que je vous souhaite à tou-te-s, la santé et le bonheur, ce qui est je pense, essentiel à la vie !

Force et amour à vous, restez comme vous êtes et accrochez-vous !