Anonymous

Anonyme

Publié il y a environ un mois

Être un monstre hypersensible

Récemment, j'ai été diagnostiquée hypersensible. Pour moi ça ne signifiait pas grand chose, sauf une étiquette de plus que je devrais porter. Quelle fardeau, ces étiquettes, quelle douleur sans nom. J'ai essayé donc de m'orienter vers des témoignages et des livres afin de mieux comprendre qui j'étais. A défaut de m'aimer un peu, je pourrais peut-être me comprendre. Tout en lisant, j'avais l'impression qu'une évolution se réalisait, j'arrivais à parler de moi, à m'écouter et même à retrouver un peu de sérénité sur la personne que je suis.
Et puis, j'ai commencé à partager cela à ma meilleure amie, loin d'être hypersensible. J'étais certaine que ça nous rapprocherait après une période où nous ne nous étions pas vues et pas côtoyée. Malheureusement, mes émotions ont fini par ronger cette relation, je suis devenue le monstre des sentiments. Celle qui ressent trop de choses, celle qu'on ne comprends pas, celle pour qui tout est trop difficile, celle qui ne supporte rien.
Alors je me suis retournée vers ce monstre d'hypersensibilité que je suis. Cette choses qui fait trop peur et qu'on ne comprend pas, cette personne qui pleure tout le temps et qui ne peut pas se débrouiller seule.
Alors que je trouvais gentiment ma place et que j'accéptais gentiment mes émotions, je me suis cassée la figure et cette expérience me donne le sentiment d'être ce monstre névrosé et trop sensible pour cette vie.