Anonymous

Anonyme

Publié il y a 3 mois

je désespère...

Bonjour bonjour

C'est vraiment pas simple pour moi de m'exprimer sur son mon hyperactivité, mon hypersensibilité ou mon déficit d'attention, à vrai dire je sais pas trop ce que j'ai. J'ai 18 ans et ça fait 1 an que j'ai compris que tout le monde ne fonctionnait pas comme moi, je pensais c'était juste moi qui galérait. C'est grâce à ma rencontre avec un membre de ma famille il y a donc un an, que j'ai découvert la surefficience mentale avec le livre Je pense trop. Comme beaucoup ce livre m'a donné une grosse claque. On me comprenait enfin. Sur le coup le livre m'a fait du bien mais je l'ai vite oublié et je me suis mise à déprimer et à désespéré parce qu'on me disait que c'était pour toujours et c'est comme ça. Je suis toujours dans cet état et je sens que je ne pourrais pas m'en sortir toute seule, bref, j'aimerais consulter et je serais ravie qu'on me conseille où aller. J'ai des doutes sur mon niveau de TDAH: je pense que mon hyperactivité c'est surtout manifestée et se manifeste toujours avec beaucoup d'inattention et d'impulsivité mais sans l'agitation qu'on associe habituellement directement à ce trouble. On ne m'a jamais rien diagnostiquée.

J'ai l'impression d'être un alien comme vous tous mais j'ai toujours l'impression de l'être un peu plus que les autres (j'image comme vous tous). J'ai lu tout un tas de truc, j'en ressors avec énormément d'informations sur mon système de pensée, ma relation aux autres, etc, sans parvenir à rien en faire. Je suis désespérée d'être moi, j'ai encore beaucoup de mal à me projeter heureuse avec mon atypie.

J'ai énormément de mal à poser des mots sur ce qu'il se passe dans ma tête. Ecrire ce message c'est vraiment compliqué. Je ne sais pas encore si ça va m'aidez mais je suis prête à me torturer une heure et essayer. Je ne serais peut-être pas très claire parfois, enfin je pense qu'ici il y a les gens les plus suceptibles de me comprendre.

Depuis que je suis toute petite je me sens différente ça c'est indéniable. Mais je me suis toujours flagellé pour ça. Je me suis donné un mal fou toute ma petite enfance pour rentrer dans le moule, en me faisant culpabiliser d'être moi. Je m'auto dévalorise depuis toujours: j'ai ce tyran intérieur dans ma tête qui ne cesse de me comparer aux autres, de me remettre en question chaque seconde de mon existence, de ressasser le passer, de disséquer tous les mots prononcés. Je sens que je me déteste profondément. Aujourd'hui j'ai quelques très bons amis mais pour moi c'est toujours impossible qu'on m'aime, parce qu'on ne me connait pas véritablement. J'en ai marre d'être si compliquée et de pouvoir me laisser que très rarement. Ma tête ne s'arrête jamais. Je suis toujours fatiguée alors que je dors presque 9h toutes les nuits (je fais des rêves fatigants). J'ai entendu parler de l'hypoactivité et je m'y reconnais énormément: j'ai une pensée extrêmement éparpillée et je n'arrive pas à passer à l'action. J'ai toujours pleins d'idées et de projets que je n'arrive pas à faire aboutir à cause de moi et de ma procrastination. Je suis surtout animée par un sentiment d'incapacité ; quand j'ai un projet, je finis par le démolir et moi avec. J'ai vraiment zéro persévérance. Je suis très inattentive (difficulté à écouter et regarder quelqu'un quand il me parle, écouter un cours très théorique, à lire un livre, j'ai peu de mémoire) et le fait que j'en sois consciente je mets dans un état de vigilance permanente qui me met lui-même dans un état d'anxiété permanente. C'est invivable.

Je suis souvent déçue dans mes relations avec les autres: soit parce que j'étais trop impliquée par rapport à l'autre, soit parce que je me résignais (c'est impossible qu'il me comprenne de toute façon!), soit parce que je ne comprenais foncièrement pas cette personne, impossible de m'en approcher sans avoir peur ou sans la mépriser. C'est toujours "ça passe ou ça casse" avec moi et ça passe rarement. C'est très difficile de m'ouvrir à quelqu'un alors j'ai tant d'amour à donner. J'ai peur d'être incomprise et abandonnée. J'ai rarement le sentiment d'être à ma place, j'ai toujours l'obligation de prouver ma valeur. Je déteste montrer que je vais mal, mes douleurs ne sont pas légitimes d'être partagées et puis j'y arrive difficilement.

En ce moment je suis dans un état dépressif latent. J'ai de plus en plus le besoin de me mettre à l'écart, de prendre des pauses, de calme. J'ai arrêté la fac en plein milieu de l'année et depuis je ne fais que de me descendre. J'habite chez ma mère et la cohabitation est compliquée, elle n'arrive pas à me comprendre et elle est très angoissée pour moi ce qui décuple ma propre angoisse et ma culpabilité. Ça fait des mois que je cherche un job étudiant, sans succès, des mois donc je ne fais rien de mes journées ou en tout cas que je ne suis utile à rien. Même si l'école c'était globalement pas trop mon truc (efforts désespérés de rentrer dans le cadre et des "tu peux mieux faire" ou "tu fais aucun effort" à tout va), j'étais forte dans les matières artistiques, ça me plaisait et on me reconnaissait certaine une valeur. C'est pas la reconnaissance qui me manque, c'est de faire quelque chose, d'évoluer dans quelque chose, de me défouler dans quelque chose qui me plait qui me manque. Mais je me bloque.

Je rêve beaucoup, même tout le temps. La réalité m'ennuie et me déçoit toujours alors je suis perpétuellement dans la lune. Je suis très peu bavarde: j'ai du mal à trouver les mots, je me trouve inintéressante de toute façon et j'ai tendance à cogiter profondément sur ce que je pourrais dire et je finis par rien dire. Je décroche intérieurement très souvent: je fais de la dissociation, je suis plongée dans mes pensées, totalement inattentive à la situation, et pas forcément parce qu'elle m'ennuie mais parce que mes pensées peuvent prendre une place monstre et m'empêcher de me contrôler; et quand je sors de cette bulle, brusquement, je me sens en décalage avec tout et impossible de me faire changer d'état. Je n'ai plus aucune maîtrise de mes émotions (ce qui m'arrive quotidiennement) et je finis par fuir ou alors devenir très impulsive. Ces situations me sont insupportables. Cela m'arrive souvent lors de soirée ou quand je suis confrontée à un groupe. Je juge tout ce que je fais, tout ce je dis et bim je me ferme comme une huître. J'ai tendance à rêver ma vie. Je suis passionnée de cinéma et de théâtre et je rêve d'être actrice. Aujourd'hui je ne pense être heureuse qu'en tant que telle ou au pire dans ce milieu quoi. Mais je souffre de ce rêve parce que je m'en sens incapable. En plus je suis persuadée que même si je joue mal la comédie le théâtre me ferait un bien fou mais j'ai peur de me lancer. Pourtant l'année prochaine je commence une licence de théâtre, j'ai fait un petit pas en avant mais j'appréhende encore énormément l'effet de groupe et le sentiment de honte, si vous avez des conseils, je les prendrais encore avec plaisir.

Je cherche un professionnel autour de Versailles ou sur Paris. Je suis ouverte à tous vos conseils et expériences. J'ai l'impression d'avoir un mur face à moi depuis trop longtemps, je veux avancer, avoir plus confiance en moi et pouvoir contrôler mes états émotionnels.

Si tu as lu jusque là, je suis vraiment touchée, merci à toi ;)