Anonymous

Anonyme

Publié il y a 4 mois

MOI

Depuis toute petite je me suis dit que j'était différentes, que j'était bizarre. Maintenant je le ressens encore, et parfois dans une conversation, lorsque je parle de mes sentiments j'ai l'habitude de commencer par "je sais que ca peut être bizarre mais". Je n'ai pas été diagnostiqué hypersensible mais j'ai vraiment l'impression de l'être.
Pour moi cette hypersensibilité est un problème, un très gros problème: à chaque événement important dans ma vie, elle sera dévastateur. de toute façon c'est double tranchant: soit cette hypersensibilité sera quelque chose de merveilleux soit quelque chose qui vous est dévastateur. Elle me plonge dans une sorte de marée de sentiment que j'arrive pas à contrôlé, et ca me fait de plus en plus peur. Peur de mes émotions, peur de moi même, peur de comment les autres vont réagir face à cela.
Alors pour évité de me connaître de moi même et mes sentiments, pour évité d'affronté cette réalité qui est de plus en plus difficile à tenir, je me noie dans des livres, dans l'alcool, dans la drogue pour évité de continuer à ressentir tout ce que je ressens.
Je suis entrain de bousiller ma vie, mon avenir parce que j'ai peur de mes émotions? Ca devient ingérable, toute cette peur que j'accumule au fond de moi elle va finir par m'achevé.
je n'en peux plus...
Parfois je me dit que ca ne sert à rien de continuer à vivre.
je ne sais même pas pourquoi je rédige ce témoignage, peut être pour qu'enfin quelqu'un qui est dans la même situation puisse enfin entendre tout mes inquiétude, tout mes tourment.
Enfin bref, je sais même pas si quelqu'un va lire ce truc.
De toute façon ca na plus aucune importance, au fur et a mesure je perd mes amis, je me perd moi même, je perd mes parent, je perd tout ce qui est important pour continuer à vivre.
c'est la première fois que je mets en évidence ce que je ressens: je n'ai plus envie de vivre
Personne est là pour me rassuré, personne est la,
je suis devenu un montre, un montre qui n'a plus rien.
Je suis seule,
j'ai déjà ressenti cette solitude avant, mais la elle se fait de plus en plus présente, comme une veille amie qui ne veut plus vous lâchez.
Je commence a perdre pied, je me perd entre mon monde et la réalité, je suis tiraillé entre ces deux monde, mais plus j'y réfléchi, plus je me dit que mon monde est peut-être le bon, Celui ou je me sens bien, celui qui me protège de mes émotion et sentiments.