Anonymous

Anonyme

Publié il y a plus de 3 ans

Nous vivons une époque formidable

Depuis les attentâts en France certains de mes comportements ont changé,
pour n'en citer qu'un, je ferme à clef maintenant systématiquement à
double tours ma porte d'entrée, ce que je faisais jamais auparavant. Je
me retrouve totalement dans votre publication et de ce fait merci de
m'avoir aidé à mettre un qualificatif sur ce trait de ma personnalité
qui est en fait toute ma personnalité. Je suis gay et j'aime avant tout
la perfection et l'excellence. Je me sens souvent extra terrestre en
souffrance. En effet aujourd'hui dans les PME on exige la rentabilité au
détriment d'une qualité. J'ai la sensation que l'on m'a volé mon métier.
Cette sensation s'est accentuée en prenant de l'âge. Adjoint de
direction en hôtellerie, j'aî été victime de harcèlement par un pervers
narcissique au sein de mon travail. J'ai tenu bon et j'en sors vivant
mais avec je pense des séquelles. C'est à dire que ma sensibilité est
encore plus accentuée. J'ai dû entendre par mon employeur que c'était
trés génant et que je me féminisais. Je l'ai très mal vécu, je ne me
sens pas du tout féminin. Je suis tout à fait d'accord sur l'aspect
éducationnel. J'ai eu une mère abusive, j'en suis aujourd'hui conscient
et j'en connais aussi les raisons. Mais il n'y a pas que des côtés
négatifs. J'ai des passions que je vis chaque fois que je le peux à
100%. Ce 6eme sens dont vous parlez je le perçois aussi. J'arrive à
deviner ce qu'une personne va me dire parfois, ce qu'elle pense aussi.
Encore un exemple banal,peut être, j'arrive à deviner la suite d'un
déroulement dans une série TV. Trés sensible aux personnes
cyclothymiques, j'apprends à ne plus faire dos rond quand je suis
submergé par une émotion. Ce qui me fatigue beaucoup. Je pense également
avoir de profondes valeurs humaines. Je ne supporte pas l'injustice,
c'est pourquoi je suis également bénévole aux restos du cœur.Je ne
supporte pas l'opportunisme mal saint, la fourberie et je suis devenu de
plus en plus méfiant. Je sélectionne de plus en plus les personnes de
mon entourage en qui je vais pouvoir faire confiance. Aujourd'hui si
cette confiance est trahie c'est irréversible. Après la rupture d'une
relation amoureuse qui a duré 27 ans à laquelle s'est rajouté du
harcèlement au travail j'ai fais une trés grave dépression. Cela m'a
transformé. Je n'ai plus la même vision de la vie, la même phylosophie,
le même regard sur le monde qui m'entoure mais un oiseau qui siffle le
matin, le bruit d'une cascade, un coucher de soleil, un ciel bleu, un
regard, une couleur d'yeux, une odeur de terre humide, me font palpiter
à en avoir parfois le vertige. Et pour terminer, l'écriture est un
hurlement silencieux.