Woman

Iris

Publié il y a 6 mois

Mes difficultés d'hypersensible

J'ai 51 ans et je suis Hypersensible.

Dans mes rêves j'aimerais vivre avec un compagnon aimant, exercer une activité intéressante et utile, j'aimerais vivre dans un environnement naturel, calme, avec des fleurs, un potager..et être entourée de personnes bienveillantes qui aiment rire et partager.

Dans la réalité je suis dans la solitude, sans emploi, en ville dans un rez de chaussée d'immeuble de 8 étages, avec des voisins bruyants et agressifs les uns envers les autre, des conflits avec ma famille.. et je me replie sur moi même à la moindre contrariété ce qui arrive presque tous les jours car tout est amplifié avec ma sensibilité, je prends les choses de plein fouet...et je dors beaucoup, les émotions ça fatigue.

Je suis écorchée vive, je n'ai pas de protection.. tout s'imprime en moi.. je suis souvent perchée, dans mes réflexions, dans ma vie intérieure, c'est pour me protéger., il y a toujours quelque chose qui me contrarie dans le comportement des autres et je crois que j'ai aussi peur qu'ils m'abandonnent en s'apercevant de mes insécurités et de mes drôles de comportements. Aussi, j'aimerais qu'ils réparent mes blessures, qu'il me comprennent, qu'ils m'apprennent certaines choses de la vie que je n'arrive pas à faire car je n'ai pas les clés mais ils ne sont pas là pour ça et sont déjà assez tourmentés par leur propre vie.

Souvent j'ai l'impression que les gens sont contents de passer un bon moment avec moi car je les accueille comme ils sont mais ne font pas de même avec moi. Ou alors ils veulent me donner des conseils qui ne conviennent pas à mon tempérament. Je me demande comment font les gens pour vivre les uns avec les autres, il me manque les clés .. je m'isole...et j'en souffre.
Quel bazar cette vie. Malgré les thérapies, rien ne change.

On dit qu'on crée sa réalité, donc c'est bien moi qui crée cette situation qui ne me convient pas et me fait souffrir. C'est dur de penser de cette manière, c'est culpabilisant et ça me rend triste de ne pas arriver à changer la situation. On dirait que toute seule, je n'arrive à rien. C'est l'amour qui m'aide à avoir du pouvoir sur ma vie. J'aimerais aimer à nouveau, malgré mes peurs.

Au fond de moi, j'aimerais rencontrer quelqu'un d'ouvert, compréhensif et en qui j'ai confiance, complémentaire et avec qui je pourrais imaginer et créer une vie agréable, pleine d'amour et qui ait du sens. C'est peut être trop idéaliste, je passe trop de temps dans ma tête à imaginer.
Et en même temps, je vais le faire fuir avec mes comportements trop sensibles et mes blessures. C'est ce que j'ai fait à chaque fois que j'ai essayé de me rapprocher de quelqu'un ces dernières années. Parfois j'ai honte et je regrette certains comportements que j'ai eu.

J'en suis là, peut être qu'écrire me libérera un peu de cette prison si vous voulez bien partager mon témoignage.
Dans la réalité on me voit souvent souriante, surtout que j'arrive à m'émerveille assez vite et j'aime quand les gens sont à l'aise donc je ne montre pas.. Je ne laisse pas transparaître mes difficultés et mon mal être et je ne pense pas que les gens s'imaginent à quel point je suis seule et perdue, en manque de contacts humains et d'affection.

Merci de m'avoir lue jusque là, je t'aime et je te souhaite le bonheur, ainsi qu'à moi même.