Man

Antoine

Publié il y a environ 2 mois

Sensible à l'infini - hypersensibilité découverte suite à infidélité

Bonjour à tous ceux que l'hypersensibilité intéresse et qui me lisent,

Tout d'abord, merci aux nombreux témoignages laissés sur ce site. Cela fait du bien de ne pas se sentir seul.

A mon tour de me jeter à l'eau...

J'ai 46 ans et je viens de découvrir mon hypersensibilité suite à une crise de couple. J'ai développé des idées suicidaires assez avancées suite à la découverte de l'infidélité de mon épouse après 14 ans de mariage (liaison de 3 mois avec un maître d'école d'un de mes fils). La douleur ressentie était tellement forte que je ne pensais pas pouvoir y survivre. Je me suis renseigné sur les méthodes les moins douloureuses de se suicider. Mes proches ont été choqués que je puisse ne serait-ce qu'envisager de mettre fin à mes jours. Ces idées noires se sont peu à peu atténuées. Ma réaction à ce traumatisme a surtout consisté à énormément pleurer, à tout moment de la journée, et en toute circonstance (en conduisant, en me promenant, en courant, en faisant des achats...) et ce y compris en présence de mes 4 enfants. Pas de violence verbale ou physique, pas de colère exacerbée, pas de décisions précipitées quant à la relation conjugale. Juste des pleurs et des discussions interminables avec ma femme.

Cette crise a donné lieu à une introspection profonde qui m'a permis de découvrir cet aspect de ma personne et pouvoir mettre un mot sur ma différence: hypersensible. Diagnostic confirmé après quelques grilles de tests trouvés dans des livres (par exemple dans un ouvrage qui m'a beaucoup éclairé "L'hypersensibilité pour les nuls"). J'ai compris qu'il ne s'agit pas d'une pathologie mais d'une différence qu'il faut assumer et développer. Il faut aussi que je puisse communiquer librement sur ce trait de caractère avec mes proches afin de leur donner les bonnes clés de lecture de ma personne et les meilleures chances de pouvoir intéragir de manière fluide avec moi.

Comprendre fait du bien et permet de ne plus se sentir seul. C'est un premier pas important vers l'acceptation de soi et vers la prise de conscience de ses propres limites et de ses besoins.

Cela a notamment permis de m'expliquer:
- mon cercle d'amis restreints depuis mon enfance,
- mon épuisement qui arrive plus vite qu'à d'autres personnes,
- mon goût de la solitude,
- l'importance du regard des autres,
- mes réactions à fleur de peau face aux critiques,
- mon cerveau qui tourne tout le temps,
- mon sens du détail accompagné de perfectionnisme,
- et aussi mon coup de coeur pour un pays comme le Brésil où j'ai vécu 3 ans et qui me permettait de part la culture locale de laisser davantage s'exprimer mes émotions (je m'y sentais beaucoup plus vivant qu'ailleurs).

J'ai également pu mieux comprendre le chemin qu'a pris ma carrière et ce qui m'a amené professionnellement là où je suis aujourd'hui (un poste en réalité fait pour les hypersensibles où il faut créer des alchimies au sein d'équipes qui doivent travailler ensemble et où l'altruisme a toute sa place).

La découverte de mon hypersensibilité m'amène aussi son flot de questions:
- serais-je capable de refaire confiance à ma femme (?) puisque nous, les hypersensibles, vivons les trahisons "puissance 1000",
- comment poursuivre un quotidien épuisant et turbulent avec le travail, le couple et les 4 enfants?
- comment mieux gérer les coups de "moins bien" sans tomber en dépression?
- comment se protéger des futures crises à venir ? (décès inévitable à venir des parents, adolescence des enfants...)
- comment vivre mieux le moment présent sans s'occuper du reste? (peut-être une idée là-dessus: la méditation que je vais essayer de commencer)

Beaucoup de questions restent encore ouvertes et mon coeur est trop troublé pour trouver des réponses satisfaisantes et qui tiennent la route. Je sais simplement que je dois me recentrer sur moi-même et faire plus de choses qui me fassent du bien. "Arrêter de penser aux autres avant de penser à soi" représente un cap à suivre et à mettre en place. Un voyage en solo sera la prochaine étape. J'espère dans un futur proche pouvoir pardonner à mon épouse pour pouvoir avancer et vivre en paix. J'espère que la crise que je traverse sera à long terme bénéfique à notre couple en mettant à plat ce qui ne l'était pas et en me faisant progresser en tant que personne, sans pour autant gommer mon hypersensibilité qui me caractérise.

J'espère que ce témoignage vous aura été utile.

Je vous souhaite à tous de pouvoir apprivoiser cette hypersensibilité qui constitue notre fil conducteur.