Anaïs

Publié il y a 7 mois

"Tu pleures pour rien"

Bonjour à tous et a toutes et merci à celles et ceux qui liront mon témoignage.
J'ai 24 ans, bientôt 25 et je crois que la phrase qu'on m'a le plus répétée c'est celle-ci "tu pleures pour rien".
Ou encore " ça ne sert à rien de pleurer pour ça".

Ayant des difficultés à gérer ma colère je suis souvent envahit par la haine et la tristesse en même temps.
Alors de mon entourage sorte ces phrases, qui sur le moment sont très très blessantes et encore c'est peu dire. Je suis en plein dans la souffrance et dans la détresse et le seul soutient que j'ai eu pendant longtemps c'est ça; "mais enfin Ana ne pleure pas pour ça", "Hé ho! ça sert à rien de pleurer hein?!".

Hormis me considérer comme une "chouineuse" professionnelle, inutile de vous préciser que ces phrases ne m'ont pas aidées...
Puis un jour lors de mes courses à l'espace livre je tombe sur "Mon carnet d'hypersensible" de April Snow. Rempli d'explications, d'exercices. De questions que je ne m'étais jamais posées et pourtant j'avais les réponses.
J'ai lu chaque paragraphe, chaque chapitre, chaque conclusion. Répondu à toutes les questions et à la fin de chaque chapitre on te demande " sur une échelle de 0 à 10 à quel niveau apprécie-tu ton hypersensibilité". Au fur et a mesure des chapitres... je me comprend, je m'acceptes, du moins j'accepte mes émotions, j'accepte mes ressentis, j'accepte ce que j'éprouve. Et cette note entre 0 et 10 qui avait commencé à 4 est au fur et à mesure montée à 7.

Je bannis alors de ma vie ces "T'arrêtes de pleurer pour rien", ces "et tu pleures pour ça ?".
Parce que je me rend compte alors que beaucoup de choses m'émue. Et que au final les pleurs ce n'est pas "forcément" pour quelque chose de mauvais.En premier lieu la musique, tout particulièrement "Somewhere only we know" de Keane. Mais aussi les grands films tels que "Simone le voyage du siècle" ou encore "The Duchess". Sans compter les moments de "mignonneries" surtout sur les animaux, par exemple je vais trouver magnifique l'envol d'un rapace, ou une maman qui nourrit ses petits. Mais encore plus les moments de romantisme, pour vous dire mon film favoris c'est Titanic.... oui oui (rires).

Donc voilà après ce livre je me suis senti libérée, libérée de ces larmes qui n'appartiennent qu'à moi, libre de ressentir ces émotions à ce moment là qui ne sont comprises que par moi et c'était pas grave. C'est mon droit mais surtout C'est MOI!

Peut-être ne suis-je pas seule... Peut-être tu t'es reconnu en lisant mon témoignage. Si tu es au milieu du chemin, continue tu y est presque !