Anonymous

Anonyme

Publié il y a environ 5 ans

Vivre avec son hypersensibilité, quoiqu'il en côute

Être hypersensible ? Ce n'est pas facile. Je me suis particulièrement reconnu dans un certain nombre de témoignages... Cette particularité, nous sommes nés avec, elle a coloré notre âme : à nous de choisir si on doit la voir comme une bénédiction ou comme une malédiction.
Pour ma part, celle-ci m'a fait beaucoup souffrir : me plongeant dans une violente dépression lorsque j'avais à peine 18 ans, elle m'a fait vieillir trop tôt, trop vite. Incapable de faire la part des choses, je m'en voulais et en voulais au monde entier de ne pas me comprendre, et encore pire, de ne pas vouloir me comprendre. Inapte, inadapté, avorton d'un monde qui n'avait pour moi aucun sens, j'ai beaucoup tourné en rond. En un mot, je me sentais différent... Profondément incompris. Je me souviens plus particulièrement de ce que je ressentais lorsque j'entrais dans le métro : cette atmosphère pesante, cette conviction que chacun menait sa petite vie sans prêter attention aux autres et pire que tout ; leurs regards, yeux perdus dans le vague comme s'ils avaient perdu tout feu et toute envie d'aimer. Je ressentais leur fausseté, leurs faux-semblants, leur bonheur factice auxquels ils s'accrochaient.
Aujourd'hui, après avoir mis plusieurs années à m'en remettre j'ai compris que l'hypersensibilité est un don à double tranchant : qu'elle vous rend plus fragiles, mais qu'elle vous rend aussi plus proche des gens, plus proches de vous-mêmes. Cette pureté, cette profonde douceur et cette proximité avec vos sentiments sont la planche de votre salut, car elles vous ramènerons toujours à votre "moi" profond, si vous n'essayez pas de tout contrôler ou si vous ne vous rendez pas sourds. Je vous souhaite d’utiliser votre sixième sens, utilisez cette intuition pour vous guider vers votre bonheur comme j'ai eu la chance de le faire. Aimez-vous, aimez-les autres et apportez-leur cette douce empathie qui vous caractérise. Laissez-vous allez à votre sensibilité, à votre fragilité, et appréciez de voir la vie sous un jour plus lumineux, qui fait sûrement parfois plus mal aux yeux, mais qui mérite d'être vécue pleinement.