Woman

Domi, là haut sur la monta-agne

Publié il y a plus de 2 ans

M'accorder le droit d'être moi :-)

Ahhh... c'est donc ça le mot qui désigne ce trait si singulier de ma personnalité ?!?!?
OK, c'est dit, je suis hypersensible. Ce n'est pas une surprise, c'est une confirmation.

Pendant des années, je l'ai vécu comme une tare...
Je pleure pour un oui ou pour un non.
Je ressens immédiatement les besoins des personnes autour de moi.
Les odeurs et les bruits m'incommode souvent.
Je peux pleurer devant une oeuvre d'art ou en écoutant un morceau de musique, sans savoir si je pleure de joie ou de tristesse.
Pendant des années je me suis emprisonnée.
J'ai essayé de museler mes émotions galopantes.
Je me retenais de pleurer ou d'exprimer ma joie.
Mais quelle souffrance ! ça fait mal de retenir des larmes, ça fait mal de retenir le rire.
C'est une douleur physique qui ne laisse pas de marque sur la peau, mais qui déchire le coeur et l'âme.

Et puis, un jour, j'ai eu une grande révélation... (à mon échelle, la grande révélation ;-)
J'ai senti, au fond de mon coeur, de mon âme, de mon être, de ma chair, que j'avais été créée ainsi, avec cette émotivité à fleur de peau.
J'ai compris que c'était une richesse et peut-être même un cadeau.
Et j'ai décidée de l'accepter.
Ouf, grand défi !
Aujourd'hui, je pleure toujours pour un oui ou pour un non et je ressens toujours aussi fortement les besoins des personnes autour de moi.
Je laisse libre cours à mes larmes, à mon rire et à mon empathie.
C'est fabuleux, je n'ai plus mal au coeur ou à l'âme. Je suis moi. Je suis libre.

En m'autorisant cette liberté d'exprimer mes émotions, je remarque qu'elles sont moins forte et moins envahissantes.
Je remarque également que je répands comme un "baume" autour de moi.
Souvent, les personnes se permettent elles aussi de se "lâcher" et se sentent libérées.

Les émotions emprisonnées sont un poison pour le coeur et l'âme.
Les émotions partagées libèrent.
Il n'y a rien de plus beau que de pleurer avec quelqu'un qui pleure.
Il n'y a rien de plus beau que de rire avec quelqu'un qui rit.
Il n'y a rien de plus beau que regarder quelqu'un dans les yeux et de le(la) comprendre.

Soit toi-même, soit libre, tu n'es pas le fruit du hasard, tu es extraordinaire !