Anonymous

Anonyme

Publié il y a environ 2 ans

Quand tu le sais même pas que tu es "ça"...

Bonjour,


je viens de passer un automne des plus difficiles. J'enseigne. Et, la machine de l'Intimidation a été en marche dans l'un de mes groupes. Sans compter d'autres trucs qui me sont arrivé.

Bref, j'en ai eu plein les bottines, mais vraiment pas capable de gérer le tout.

C'était horrible. Ça prend la tête. On se sent incompétent. Pas à sa place. Mais où est-elle, cette place? Je ne l'avais pas plus trouvée avant...

Je ne me rappelais plus de ce roman "L'Élégance du hérisson" que j'avais lu il y a 5 ans. Là, à ce moment-là, à l'automne, j'ai un problème: je ne sais pas m'intégrer. Je ne sais pas faire ma place, je ne sais pas mettre mes culottes, je ne suis pas capable, suis-je à la bonne place? Mais, merde, je n'ai jamais su où elle était MA place!!!!!

Bref, je me suis toujours un peu sentie comme dans la chanson de notre superbe parolier québécois (je suis québécoise), Plume Latraverse, sa chanson "Le Vaste Monde".

Puis, j'ai revu une connaissance que j'aime bien qui m'a dit: "Tu es une hypersensible." Et, là, j'ai relu là-dessus. Je me suis redit: "Tiens, c'est moi ça." Et, je retente de me réapproprier tout ça, pour pouvoir, au final, bien faire mon travail. Car, n'est-ce pas ça le problème fondamental? La Société. Parce qu'on doit y travailler pour pouvoir manger, se loger, être en sécurité, etc. On doit s'y intégrer nécessairement. Sinon, bienvenue l'itinérance, la pauvreté... le beau cocktail.

***

Être hypersensible, c'est donc savoir que l'on peut se faire utiliser (les gens aiment dont notre empathie... qu'ils jettent après usage).

Mais, c'est aussi, une fois qu'on le sait, la meilleure raison qu'on a pour se choisir SOI. On doit respecter ce besoin de se couper de tous ces envahisseurs et choisir à qui, après, on donne de son temps.

***

Moi, je dis souvent aux élèves que la théorie d'Einstein, c'est plus qu'une théorie: tout s'inscrit dans un Temps et un Lieu donné, et, cette inscription, elle est relative dans la mesure que l'on choisit les acteurs qu'on y met. Par conséquent, nous, en tant qu'acteurs principaux, les héros de notre propre monde, qui s'incarneront dans ce cadre spatio-temporel, choisissons bien à qui nous donnerons de notre temps... J'ai perdu beaucoup du mien, si vous saviez.


Ça m'a fait du bien d'écrire...


Anonyme