Anonymous

Anonyme

Publié il y a plus de 2 ans

Je me suis trouvée quand je vous ai trouvé...

J'ai été "diagnostiquée" hypersensible ce matin même par ma psychothérapeute et je viens de passer 4h à lire tout ce que je pouvais sur le sujet, jusqu'à vos témoignages qui m'ont BIEN EVIDEMMENT bouleversée ;-)
En fait, depuis toujours je me sens différente, "décalée", mais aussi parfois "en avance" sur les autres. Pendant 30 ans j'ai vécu mon HS sans difficultés majeures: bien sûr j'étais "trop sensible", "à fleur de peau", "à cran",... et on me reprochait souvent d'en faire trop, d'exagérer, voire d'abuser dans mes réactions émotionnelles. Ce à quoi je répondais (et répondrai encore!) "mais ce n'est pas du cinéma, c'est ce que je ressens vraiment!" en sachant pertinemment qu'en face, on m'avait déjà classée dans la catégorie "bargeot"! Mais tant pis, ça m'a aussi permis de faire du tri dans mon réseau et de ne rester proche que des "meilleurs" (ceux qui ne me jugent pas). Et puis j'ai vécu dans une atmosphère très sécurisante petite donc je pense que ça m'a probablement aidée à trouver un juste équilibre émotionnel.
Et puis il y a deux ans, j'ai commencé à aller mal, sans raison. A vomir presque tous les matins sans qu'aucun problème physique ne puisse l'expliquer et sans autre raison identifiable. Mon médecin me disait que c'était psychologique, qu'il ne pouvait rien faire pour moi et il m'a orientée vers une psychanalyse. J'ai mis du temps à accepter d'aller vers le soin car on me disait "tu fais une dépression", "un burn out",... mais je savais bien que non que ce n'était pas ça... alors pourquoi perdre mon temps et celui des psys!? Mais pendant deux ans le mal-être n'a cessé d'empirer. J'ai perdu des proches qui se sont éloignés de moi pour ne plus avoir à supporter mes "drames". Bref, après un 1er psy (complètement à côté de la plaque!! et oui il y a des incompétents dans tous les domaines!), j'ai entamé une thérapie avec une psychiatre à la rentrée. Et ce matin, je lui explique que c'est difficile pour moi d'expliquer ce qui m'arrive aux autres car aucun diagnostic médical ou psy n'a été posé... que je me sens remise en question... qu'on me répond: "ben si t'es pas en dépression ou en burn out t'as quoi alors? t'as rien en fait!". Encore une fois, on pense que je fais du cinéma... Mince! si j'avais su que j'avais un tel don j'aurais fais actrice!!! ;-) Mais, non, je vous le donne en mille: je suis assistante sociale! (et oui je suis un peu maso aussi apparemment!). Bref ce matin elle me parle d'hypersensibilité et ça fait tilt dans mon esprit, en rentrant je me documente...
Et là c'est comme une révélation!!! Je pleure... de bonheur cette fois!! Car NON je ne suis pas folle! NON je ne suis pas malade! NON je ne suis pas dépressive! Je suis juste MOI (n'en déplaise à certains hommes/femmes de Cro-Magnon des temps modernes), c'est à dire une hypersensible qui aujourd'hui, à presque 35 ans, vient de le découvrir mais le revendique déjà et est fière de l'être!!! Alors OUI je suis hypersensible mais je veux le voir comme une grande qualité et pas comme une tare parasitante. Et en lisant vos témoignages, je me suis rendue compte que je ne suis pas seule, que je ne suis pas anormale, malade ou aliénée, comme j'avais fini par le penser... (j'ai même failli demander à être internée en HP cet été tellement j'étais mal). En lisant vos mots (et vos maux) c'est moi que j'ai trouvée... ENFIN! Enfin je sais qui je suis et maintenant où je vais! Aujourd'hui est un grand jour pour moi, alors merci! Du fond du coeur MERCI!!!